Ace Frehley révèle les tensions chez KISS

 Ace Frehley révèle les tensions chez KISS

Le guitariste de KISS, Ace Frehley, a publié sa bio l’automne dernier. Intitulé « No Regrets – a Rock’n’Roll Memoir »,  l’ouvrage de 300 pages raconte la vie de ce jeune bum du Bronx qui a trouvé un sens à sa vie lorsqu’il a commencé à jouer la guitare électrique à l’adolescence. C’est ce qui l’a sauvé, mais c’est aussi ce qui l’a presque tué, plusieurs fois.

Frehley révèle que KISS est une business depuis le début. Le chanteur Paul Stanley et le bassiste Gene Simmons (né en Israël sous le nom de Chaim Witz) ont beaucoup à cœur l’aspect « business » de l’opération, et ce, depuis les débuts du groupe en 1974. Le Spaceman révèle aussi qu’il y avait en fait deux clans chez KISS : Gene et Paul, les leaders conceptuels et compositeurs du groupe d’un côté, Ace et le batteur Peter Criss de l’autre, les deux bons vivants de la formation.

 

J’ai été assez stupéfait d’apprendre que Gene Simmons, le Demon, n’a jamais bu une goutte d’alcool ni consommé aucune drogue! Jamais de sa vie! Même que Frehley le traite de gars pas mal trop « straight », pas mal trop coincé, qui n’a pas de sens de l’humour ni d’amis dans la vie. « Gene? He was such a loner. His entire focus was on the business end of KISS (…). But there were times when I wanted to say “Gene… come on, man, lighten the fuck up. Have a few beers.” He never did. Not once. To my knowledge the guy has never gotten loose in his life.” Simmons s’est par contre goinfré de sexe dans sa vie: comme tout le monde le sait, il se vante d’avoir couché avec plusieurs milliers de femmes au fil des ans.

Ce bouquin se lit très facilement. Frehley se montre un gars humble et bon vivant, qui a vécu son lot de mésaventures qu’il raconte avec détails, dans la mesure de ses capacités. Disons, que le gars a perdu quelques neurones au fils des ans…

Dans le clip ci-dessous, on sent les conflits de personnalités sous les maquillages des quatre musiciens au sommet de leur gloire. L’animateur Tom Snyder a visiblement un fun noir avec Ace et Peter Criss alors que Stanley et Simmons se montrent presque impatients devant les blagues d’Ace (qui, il faut le dire, était particulièrement imprégné d’alcool dans ces années-là).

 

 

Le livre d’Ace Frehley raconte la folie du succès de KISS qui lui a fait connaître tous les excès inimaginables, sombrant dans l’alcoolisme durant plusieurs années suite à son départ du groupe en 1982. Frehley se dépeint comme un bon vivant qui a toujours aimé passer du bon temps avec ses potes, boire quelques bières et conduire des bagnoles qui vont vite (souvent les trois en même temps, à son grand regret aujourd’hui). Il se donne aussi le titre du gardien de la direction artistique de KISS, débattant avec Gene et Paul des projets, parfois débiles comme les films et les marionnettes, qui selon lui n’aidaient pas la crédibilité musicale de la formation. Mais bon, Ace n’a jamais refusé les généreux chèques que tout ce cirque lui a rapportés…

Pour terminer, je vous propose quelques entrevues d’Ace Frehley en solo et avec KISS, ainsi qu'un documentaire d'une heure et demi, Beyond the Make-Up, sur l'histoire du quatuor. Frehley s'est aussi plaint d'avoir été "tassé" à un rôle mineur par Stanley et Simmons…

 

 

 

 

Beyond the Make-Up

 

Ace Frehley with Joe Layden and John Ostrosky, No Regrets – a Rock'n'Roll Memoir.

Editions Gallery Books, VH! Classic Books, 293 pages

 Ace Frehley révèle les tensions chez KISS

Source des clips: Youtube.com


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Blogue. Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>