Éclipse lunaire pour David Giguère

 Éclipse lunaire pour David Giguère

Samedi 5 mai dernier, on annonçait un moment où le soleil disparaîtrait sous l’horizon, et à son opposé, une immense pleine lune, se lèverait. C'est quand même pas pire comme entrée en matière avant un show.

La lune était donc non seulement pleine samedi, elle était si grosse qu'on aurait cru pouvoir la décrocher. Elle nous faisait front et faisait face au soleil. C'était un instant digne d'une pièce de théâtre… ou d'un film de sci-FI (et non, ce n’est pas parce-que j'ai vu Avengers la même journée, que voyais les planètes en grands formats 3D…j'pense). On lui donc a jeté un dernier long regard, sur Avenue du Parc, avant de rentrer au Cabaret du Mile-End, l'éclipser sur David Giguère.

Le Cabaret m'ait apparu mieux habillé que d'habitude, avec ses petites tables et bougies allumées, ça sentait bon le vrai petit cabaret. Mais comme rien n'est parfait, j'ai fini par créer un malaise "palpable", souligné 3 fois, en rentrant dans les toilettes des messieurs, pour arriver face à face (ou presque, pire en fait) avec un individu, ressemblant très drôlement à David Giguère. Hum. Sur ce bel exploit, je suis retournée m'asseoir, le plus loin possible, en dessous de la table.

La première partie, assurée par la belle fauve Gabriella Hook, m'a fait changer de couleur de face, enfin. Évoquant de temps à autres, l'intensité de Régina Spektor, dans l'âme, ou plutôt, dans l'âme de sa voix, à se "garocher" par terre (pardonnez l'expression). Tory Amos sur les bords? Non, ça c'était surement juste sa couleur de cheveux. Mais Gabrielle avait en tout cas, cette façon bien à elle de nous lancer dans ses flammes et de nous emporter sur ses grands chevaux. Un peu comme une Fiona Apple tiens…Suffit les comparaisons, cette fille de talent et son trompettiste, formaient un bien joli duo, à cheval.

 

 Éclipse lunaire pour David Giguère

Passons à David. Un accueil chaleureux, début timide, mais déjà enlaçant. Un brin de chanson française, dans sa voix, à la fois grave et frêle. Un Gainsbourg plus sobre, jeune et plein d'espoir; détrompez-vous, j'aime ça. Un brin d'accent français, oui, mais pas trop, un peu de québécois, mais léger. Un accent, pas accentué? Même si on le compare parfois à Pierre Lapointe, pour ma part, il ressemble tout simplement à lui-même.

Sans parure, ni fausse allure…si ce n'est qu'une chemise corail Miami Vice et un jacket en jeans, façon Don Johnson. Et on sait qu'il a des belles façons, Jon. Donc OK.

 

 Éclipse lunaire pour David Giguère

David me semble bien dans sa peau de garçon échevelé et chevelu, sautillant sur son banc de piano, souriant à pleines dents, à point c'est tout. Un chic type. Et attention, c'est pas mellow tout le temps ces chansonnettes (même si ce sont celles-là que je préfère): ils sont au moins 7 sur scène. Guitare-voix, c'était juste pour l’enregistrement, ce soir on a droit à la totale. Même la tune du film Starbuck.

Dans sa phase plus mellow, je souligne Elle et lui.

 

En parlant d'elle… Camille, la douce voix qui l'accompagne chante comme une…une…Quelque chose de délicat et qui n'existe qu'en rêve. Une pouliche? C'est un compliment. Je trouve qu'ils se complètent très bien tous les deux, comme un macaron avec sa crème pralinée, qui te rend un peu fou. Bon, ben la crème, c'est Camille.

 Éclipse lunaire pour David Giguère

Plus sérieusement, je crois que j’ai compris ce que j'aime de David, ce sont ses sentiments.
Comme dans L'atelier finalement.

Comme dans Carambolage aussi. Et cette sincérité quand il l'a chantée.

Les yeux plein d'eau. C'est ça qui arrive David, quand tu largues tes émotions, qui étaient bien vraies, trop vraies; c'est dur à entendre ces sentiments, limpides, mais pas légers.

Je voulais juste lui dire merci de nous les avoir partagées.

Paroles de Carambolage:

J'ai déjà fait le plus grand des carambolages
failli me noyer, jamais revenir à la nage
j'avais 4 ans et la madame debout m'as dit
assis toi ta maman est partie pour la vie

En fait, c'est ce que je pense qu'la madame debout m’a dit
parce que moi sur mes oreilles moi j'avais mis
mes deux mains bien placer pour bien les bouchées
pour que ma bouche à moi arrive a bien chanter

La,la,la,la (x8)

Sa parait pas comme ça mais à force de chanter
les gens autour de moi commence à me demander
comment dans la vrai vie j'vais faire pour payer
l'endroit où j'vis qui me demande tout le temps un loyer

j'leur répond qu'y ont bien raison de s'inquiéter
et que moi aussi j'commence vraiment à me demander
s'que j'vais bin pouvoir faire de mes deux pieds
parce que mes mains sont déjà occuper à jouer

La,La,La,La (8x)

Faudrait pas croire qu'un jour dans ma vie
j'vas vous r'garder l'sourire aux lèvres les yeux ravies
en vous disant oui oui j'ai réussi
tous les projets grands ou petits que j'ai entrepris

Rien à foutre si c'est au péril de ma vie
moi j'ai 4 ans y fait beau on est Samedi
pis vos problèmes gardé les j'les comprend pas
moi j'ai 4 ans pis j'veux chanter des la la la

La,La,La,La (x24)

 

 



Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Blogue. Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>