Metronomy: plonger dans l’été avant le temps

 Metronomy: plonger dans lété avant le temps

Les forces de la nature nous ont encore liées, dimanche dernier. On a pu confirmer aussi à leur dernier spectacle que Montréal et le groupe ont bel et bien une liaison torride. Et plusieurs personnes dans la foule dont mes 15 amis, sans exception, ont jeté leur coeur dans l'English Riviera.

Il faut que je vous raconte comment notre histoire à commencer (entre Metronomy et moi). C'était en Angleterre, il y a de cela un an environ. Ma meilleure amie et moi avions atteries dans un bar bien hip (avec des jolies hipsters à l'affût). Je tombe sur une pochette de papier brun avec un joli design dessus. Je prends, et le traîne tout au long de mon periple Londres – Bruxelles – Londres – Montréal.

Je l'ouvre enfin en faisant mes bagages. Et je tombe sur une affiche de la couverture de l'English Riviera de Metronomy, album tout juste sur les tablettes…Metronomy et cet albom ont donc voyager avec moi et sont venus habiter ma chambre, avant que je ne les écoutes. L'album fût l'objet de ma première critique à vie de disque. Le poster, lui, est encore bien en vu. 

Et l'aventure n'a fait que se poursuivre et prendre plus de place à compter de ce jour. Il faut dire aussi que leur clip The Bay, sortie quelques temps plus tard, faisait battre le coeur de mon amie Opale. Il jouait en boucle à son bureau, à chaque jour, pendant près d'un mois. Après son billet dans les Serial Kicker sur le clip et le spectacle en octobre dernier à la SAT, mon meilleur show de 2011, l'amour n'a fait que croître. Faut dire que j'étais à l'avant dans une marre de danseurs, bras dessus, bras dessous festoyants comme au jour de l'an et en compagnie de mes meilleurs alliés.

Manu, notre amie deleguée en Belgique, les voyait peu de temps après à Bruxelles, les paris étaient ouverts: Metronomy donnerait le meilleur show dans laquelle des deux villes? Ils allaitent donner le meilleur d'eux-mêmes à quel amant? À Montréal bien sûr. L'étincelle entre Mtl et Metronomy était plus majeure que dans la première lettre de leur nom. Les attentes étaient hautes pour ce dernier spectacle. La promesse a été tenue. Et le groupe souriant, l'air toujours un peu ahurie par notre acceuil débordant d'enthousiasme, nous a séduit une fois de plus. Une conquête mutuelle…une liaison dangereuse? À suivre.

En attendant, gardez les yeux ouverts et rappelez-vous de votre premier regard échangé, avec Metronomy.

 


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Blogue. Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>