Une fois sortie de la secte, elle se met au rap!

 Une fois sortie de la secte, elle se met au rap!

Pour bien imaginer la musique d’Angel Haze, pensez à la pop soul de Rihanna, mais affublée d’un fort côté rap à la M.I.A. (sans les accents musicaux indiens, bien sûr). Le résultat est intéressant parce que la jeune femme de 22 ans a une bonne voix (Sing About Me) et un excellent débit de mots (aussi appelé « flow ») comme sur Echelon (It’s My Way).

Plusieurs morceaux sont très fort musicalement parlant, comme Deep Sea Diver, et son potentiel de rejoindre un vaste public est grand. Excellente chanteuse (surtout considérant qu’elle n’a pratiquement pas écouté de musique avant ses 16 ans), elle pourrait également apporter beaucoup en faisant des « featured » avec d’autres artistes rap, qui ont moins la veine musicale en eux. Ses propos sont très teintés par la foi, par sa relation avec la religion, les sermons de prêtres, l’existence de Dieu, etc. (Black Synagogue). Et ce n’est pas surprenant lorsqu’on sait d’où vient la jeune femme.

Née à Détroit et active dans le milieu depuis ses 18 ans, Angel Haze a du panache et du caractère! Ses chansons sont bourrées d’affirmations fortes, ponctuées de belles mélodies aux refrains. Elle affirme dans A Tribe Called Red (un clin d’oeil à la formation autochtone?) qu’il n’y a rien d’intéressant à savoir sur sa vie ou ses origines autres que ce qu’elle transmet dans sa musique. Inutile de s’attarder à sa vie privée, donc.

Raykeea Angel Wilson s’affirme très fortement pour ne pas que les journalistes insistent trop sur son héritage culturel (mi-Afro-Américain, mi-autochtone), parental (son père était militaire) et religieux (elle a été élevée dans un environnement ultra restrictif). Mais lorsqu’on creuse un peu, on s’aperçoit que la jeune femme ne l’a pas eu facile.

Élevée dans une communauté stricte (que plusieurs appellent une secte), le Greater Apostolic Faith, elle ne peut parler à personne en dehors de son cercle, ni porter des bijoux, ni écouter de la musique, encore moins fréquenter des garçons… Mais à l’âge de 7 ans, elle se fait agresser sexuellement à répétition par un homme adulte, puis par l’ami de celui-ci. Ce n’est qu’à l’âge de 16 ans que sa mère, menacée par un pasteur, décide de quitter la communauté et d’emmener sa fille à Brooklyn… où elle s’épanouira dans la musique non religieuse.

 Une fois sortie de la secte, elle se met au rap!Artiste: Angel Haze
Album : Dirty Gold
Étiquette : Republic

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Suivez Angel Haze sur Facebook
Lire d’autres articles sur la musique hip-hop


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Blogue Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>