Infidelité du côté des Lohan…

 Infidelité du côté des Lohan...
Enfin la vérité! Le père de Lindsay Lohan a trompé, il y a un peu plus de 13 ans, la mère de celle-ci et a eu une fille avec une autre femme. C’est ce qu’a confirmé Lindsay cette semaine sur le blogue de sa page MySpace.

Il n’y a jamais rien de facile dans cette famille!

(Ashley Kaufmann, demi-soeur de Lindsay Lohan)

Tu parles d’une histoire!
La rumeur d’un enfant hors-mariage pour Michael Lohan circulait depuis juin dernier, mais il y a mis fin il y a quelques jours à peine en confirmant (finalement !) à toute sa famille qu’il était effectivement le père de la jeune fille prénommée Ashley Kaufmann.

Bulletin spécial juste pour Michael Lohan
Ça fait bientôt six mois que tout le monde le sait!
Tu n’avais pas à jouer aux petits secrets tout ce temps-là.

C’est beau se mentir à soi-même et se mettre la tête dans le sable, mais à un moment donné il faut faire face à la musique et passer aux aveux lorsque l’on se fait prendre la main dans le sac.

Se trouver des couilles pour finalement avouer son infidélité lui aura pris plusieurs années.
Pourtant, lorsqu’il trompe sa femme il n’a aucune difficulté à les retrouver!

 


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Ça c'est non!. Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Un commentaire

  1. Marcel Leblanc
    Le 29 décembre, 2008 à 01:56 | Permalien

    Je ne suis pas de l’avis « qu’il est beau de se mentir à soi-même » : tout être conscient de son environnement, ce qui inclut ses propres gestes en lien avec ses besoins et ceux des autres, enregistre habituellement et de façon convenable ce qui lui arrive ou s’il le fait personne d’autre ne peut être en lui, dans sa conscience -en son âme diront certains modernes- pour l’écouter tenter de reformuler ou d’interpréter autrement ce qui vient de se passer pour en changer le vécu existentiel et matériel. Cependant, en tentant de traduire à un étranger de ce fait ‘sa’ réalité existentielle d’alors, il peut lui être difficile, pratiquement impossible, de reproduire avec le même ‘feeling’, la même attitude, les mêmes motifs, l’environnement exact ce qu’il se doit de révéler. La 2e version sera toujours autre que la 1e… imaginez la 5e ou la 12e… Une goutte d’eau ne passe jamais deux fois sous le même pont, disaient les anciens sophistes…

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>