Ariane Moffatt : MA

 Ariane Moffatt : MA

Lundi de fin février, temps gris et température nettement sous le point de congélation, bref, une journée qui devrait logiquement être classée parmi les plus maussades de 2012, et pourtant, nous avions toutes les raisons de nous réjouir ce matin!

En effet, c'est aujourd'hui qu'était finalement lancé le tout nouvel album d'Ariane Moffatt intitulé MA, nom inspiré d'un concept japonais assez particulier qui fait référence à "l’expérience sensorielle de l’espace entre deux choses ou de l’intervalle entre deux actions", pour bêtement citer le communiqué qui accompagnait ce nouvel opus.

Une chose qu'Ariane Moffatt fait bien, sinon très bien, c'est de s'aventurer dans des sentiers musicaux moins explorés en tentant de sans cesse renouveler son matériel, ici le résultat est plus que convaicant!

Dès les premières notes de Walls of the world, la pièce d'intro de cet album "franglais", on sent que la chanteuse a voulu faire de MA une expérience électro-organique unique et toutes les chansons qui se suivent, à l'exception peut-être d'une seule, se veulent un véritable régal musical très relevé.

Les compositions sont inspirées et d'une belle complexité et les mélodies que l'on découvre sur cet album nous font tout de suite penser à des scènes d'hypothétiques films tellement les images jaillissent en tête à l'écoute de celles-ci. Musicalement, les chansons Hôtel Amour et Mon corps, que l'on retrouvent en 3e et 4e position de l'album, nous font immédiatement penser à des artistes comme Mike Oldfield et Jean-Michel Jarre, ce qui est tout à l'honneur d'Ariane. La chanteuse nous offre, de chanson en chanson, des ambiances électroniques qui sont tout sauf froides, ce qui est souvent le problème avec ce style musical. Ici il est plutôt question de proximité avec l'artiste, de "hooks" vraiment efficaces qui viennent nous attraper dès les premiers refrains.

Les textes, crus, directs et bien fignolés, contribuent évidemment au plaisir que l'on ressent à écouter MA, mais ceux-ci constituent, à notre avis, plus un complément de grande qualité à la musique, que l'ossature primaire de cet album, le quatrième en carrière pour Ariane Moffatt. L'homme automobile, en 7e sur l'album et Artifacts, en 10e, sont de beaux exemples de ceci.

La chanteuse frappe un très grand coup avec ce nouvel album, les bons moments sont trop nombreux pour être tous énumérés, tant de chansons étant tout simplement splendides. Sachez cependant une chose, nous pouvons d'ores et déjà affirmer que MA sera, sans l'ombre d'un doute, l'un des meilleurs albums québécois de 2012. Tout simplement superbe!

 

Cliquez ici pour écouter l'album en ligne.

 

Pour ceux qui se demandent qu'elle est la pièce que nous avons moins aimé, eh bien il s'agit de la Pluie et du beau temps, qui se retrouve en 6e position sur l'album. Bof…


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Ceci et cela... Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>