Coachella : un exemple à suivre.

 Coachella : un exemple à suivre.

En cette journée de la Terre 2009, j'aimerais vous parler d'un festival de musique américain, le festival Coachella.

Depuis quelques années, les organisateurs de ce festival font de plus en plus d'efforts pour sensibiliser les amateurs de musique qui assistent aux spectacles qu'ils présentent à l'importance de prendre soin de l'environnement.

Je crois que les actions posées par ces gens pourraient, et devraient, servir d'exemple pour les nombreux festivals à travers le monde, et bien sûr ici, au Québec.

Lire la suite pour plus de détails…

 Coachella : un exemple à suivre. Êtes-vous écolo? Découvrez votre profil vert ici!

Pendant Coachella, plein d'activités «vertes» sont prévues pour les festivaliers :

Des concours d'avions en papier recyclé sont organisés. Les gens doivent trouver du papier recyclable et faire des avions qui ont de la gueule, qui volent loin et haut et ils sont évidemment invité à recycler le papier à la fin de l'évènement.

Il s'agit en quelque sorte de rajouter une étape dans le processus de recyclage pour rendre le tout plus amusant.

En parlant de recyclage, les nombreux paniers servant à ramasser les bouteilles et les papiers sur le site du festival sont décorés par différents artistes et sont pas la suite remis à une commission scolaire de la Californie pour encourager les jeunes à faire leur part pour l'environnement en leur montrant le côté cool du recyclage.

Troisièmement, pour se déplacer sur le site. les organisateurs utilisent des voiturettes de golf électriques et les font décorer aux couleurs des différents artistes présents au festival.

Par la suite, ils les font tirer parmi les festivaliers qui ont pédalé sur des vélos stationnaires pendant 15 minutes, fournissant ainsi de l'électricité pour activer une projection du vieux film Caddy Shack. Bonne façon de montrer combien d'énergie est nécessaire à la projection d'un film!

Pour terminer, une mesure intéressante mise en place lors de ce festival concerne l'eau.

En effet, les amateurs de musique présents pour les différents concerts sont invités à ramasser les bouteilles d'eau vides qu'ils trouvent sur le site et peuvent en échanger une dizaine de vides contre une pleine.

Parallèlement à ceci, les organisateurs, voulant diminuer le nombre de bouteilles d'eau vendues sur place, encouragent les gens à amener leurs propres contenants et à les remplir sur place à partir des fontaines prévues pour cet usage, limitant ainsi la consommation de contenants plastiques.

Bref, toute cette série de mesures fait en sorte que le festival prend une tournure «verte», qui pourrait, et surtout devrait, être suivie par les nombreux festivals de notre belle province.

Nous faisons de magnifiques efforts ici lors de nos festivals, mais je crois que nous pouvons toujours nous inspirer de ce qui se fait de mieux pour nous améliorer encore plus et remonter la barre encore plus haut comme nous en somme capables!

 Coachella : un exemple à suivre. 

 Coachella : un exemple à suivre. 

 Coachella : un exemple à suivre. 

 Coachella : un exemple à suivre. 

 Coachella : un exemple à suivre. 

 Coachella : un exemple à suivre.


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Jour de la Terre 2009 Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>